OUTFIT / Mondrian vibes

6

Sur le chemin de la Biennale d’Art Contemporain « La vie moderne » qui se déroule à Lyon en ce moment (la petite sortie culturelle de la semaine), j’ai laissé mon appareil photo dans les mains d’une amie pour un petit shoot improvisé. Et voilà le résultat ! Je crois que je vais faire appel à ses services plus souvent… Pour ce look, je suis restée dans l’art moderne avec ce merveilleux sac Longchamp qui rappelle les tableaux de Mondrian. Ce modèle, avec ses couleurs pastels sublimes et ses jeux de matières, est dingue (j’en suis folle, folle, folle) et pour le coup je trouve que la marque a vraiment réussi, pour ses dernières collections, à sortir du sac pliage un peu lassant… Je suis sous le charme !

1 2 3 4 5 6 7 9 10 11– Top Sandro
Pantalon et gilet Zara
Sneakers Adidas Superstar
Sac Longchamp –

Pour ce qui est de la Biennale je ne vous en dirai pas beaucoup plus à part que, pour une fois, j’ai plutôt accroché contrairement à la plupart des expositions d’art contemporain dont je capte pas grand chose en général. « La vie moderne » est vraiment plus accessible que la précédente Biennale. Je ne suis allée qu’à la Sucriere pour l’instant mais je vais faire le tour des différents lieux où se déroule la Biennale. Je vous en dirai peut être un mot un peu plus tard quand j’aurai une vision plus globale.

FacebookTwitterGoogle+Pinterest

DIY / La table palette

Mon tout premier DIY !! Je suis surexcitée !!! Et j’espère bien qu’il éveillera en vous l’envie de faire travailler vos mains pour personnaliser vos intérieurs plutôt que de passer vos week end à déambuler désespérés dans les rayons d’Ikea (même si je dois avouer que leur dernière collection est plutôt géniale).

Pour ce premier DIY je vais vous parler de ma nouvelle table basse. Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je n’arrête pas de voir des palettes réutilisées dans tous les shops un peu sympas, les magazines ou les blogs de déco. Internet ne manque pas d’articles sur le sujet et de petits conseils pour se lancer dans la construction d’un meuble en palette. Il n’en fallait alors pas moins pour faire naitre en moi une réelle obsession (oui je fais une grosse fixette sur mon intérieur en ce moment, plantes, meubles, tout y passe). J’ai donc commencé à écumer les rues pour trouver une palette à peu près en bon état pour mon chez moi. Mais la tâche s’est avérée plus complexe que ce que j’imaginais parce que figurez-vous que la plupart des palettes (format européen) sont consignées. Et puis bien sûr il suffit de se mettre à chercher pour ne pas trouver… Finalement, après plusieurs semaines de recherche active, un ami m’a dégoté la palette parfaite (dimension table basse et en très bon état).

10

11

Une fois l’élément principal entre mes mains et une couche de vernis plus tard, je me suis mise en quête d’hairping legs. What ?? Il s’agit de pieds en métal en forme d’épingles (d’où « hairping legs ») datant des années 40, repris par de grands noms du design tels que Eames et qui sont aujourd’hui remis au goût du jour. Après avoir fouiller les brocantes et boutiques vintage, j’ai finalement trouver mon bonheur chez Ripaton, un fabricant Montpelliérain qui propose des produits sur mesure 100% Made In France et fait main dans leur atelier à des prix très raisonnables.

12 14 13

Mais quand j’ai reçu les pieds je me suis rendue compte qu’ils dépassaient de ma palette… Du coup j’ai décidé de jouer avec ce petit inconvénient en ajoutant une tablette. J’ai trouver une planche de bois que j’ai peint de la même couleur que les pieds puis je l’ai déposé sur le support des pieds et le tour est joué ! Du coup j’ai même un endroit de plus pour ranger mes magazines. Je suis ravie et super fière de ma première création :). Qu’en pensez-vous ? Perso, je suis déjà prête à me lancer dans d’autre DIY ! Affaire à suivre…

8 79 15

FacebookTwitterGoogle+Pinterest

BEAUTY / My essentials

Allez un petit post beauté ! Ils se font rares je sais mais je dois dire que ce n’est pas forcément un domaine dans lequel je suis très calée. Pas que je ne m’y intéresse pas mais depuis longtemps (après ma phase lycéenne avec du noir partout autour des yeux, ça vous dit quelque chose hein ?) j’essaye de préserver mon visage de tout superflu qui aurait tendance à m’abîmer la peau. Mes essentiels beauté se comptent donc sur les doigts de la main mais ceux là je ne peux pas m’en passer. Mon trio d’indispensables : un bon rouge à lèvres, un fard à joue et une crème hydratante pour le corps.

1

Comme beaucoup d’entre vous le savent, depuis plusieurs années il m’est devenu quasi impossible de sortir sans rouge à lèvres. Ce que j’ai longtemps cru réservé aux dames (surement un souvenir de la coiffeuse de ma maman et de nombreux ratés – genre rouge à lèvres partout sauf sur les lèvres – restés gravé dans ma mémoire), est finalement ce qui me va le mieux. Quand j’y pense c’est assez drôle de se repasser en mémoire les belles erreurs de l’adolescence en matière de maquillage, à quel point on veut en faire des tonnes alors que le plus simple est bien souvent le plus joli. Et le plus simple pour moi c’est un trait de rouge, le plus souvent mat (en fait toujours mat) et foncé. Et après en avoir essayé de tous types, de toute marques et à tous les prix j’ai trouvé mon bonheur dans les rayon de Monoprix : le Atomic Red de Déborah au prix de 10 € environ. Mat (parce que c’est la galère de trouver un vrai mat) et longue durée, je le préfère mille fois plus à des Dior ou des Chanel qui coûtent au moins deux fois plus cher et n’ont pas un aussi bon rendu.

6Côté peau j’ai horreur du fond de teint, j’ai toujours eu du mal à trouver une teinte qui aille bien avec ma peau sans que j’ai l’air blafarde ou de sortir d’une séance d’UV raté… Le seul petit truc que je mets c’est de l’anti cerne pour ne pas trop ressembler à un cadavre… (oui les peaux blanches nous avons vite tendance à avoir un look « Halloween » plutôt que le teint parfais de Blanche Neige), et un petit coup de blush (plutôt Terracotta en été et rosé en hiver).

2J’ai toujours eu la peau très sèche, en particulier sur les jambes, j’ai donc toujours cherché des crèmes plutôt épaisses et bien hydratantes. Pendant longtemps je ne pouvais pas me passer de ma Nivea. Comme quoi les produits moins chers ne sont pas forcément moins performants et surtout en matière de beauté. Mais récemment ma maman m’a fait découvrir la crème Avène Xera Calm, beaucoup plus légère et profonde que le pot bleu, je ne peux plus m’en passer !

5

FacebookTwitterGoogle+Pinterest